J’ai le plaisir de vous présenter sur ce blog le premier témoignage d’une de mes lectrices ! En effet, Marine m’a contacté il y a quelques jours pour me demander quelques conseils relatifs à l’alimentation Paléo. Comme j’ai vu qu’elle suivait déjà l’alimentation Paléo depuis quelques temps, je voulais vraiment vous faire partager son parcours. On peut clairement voir les bénéfices de l’alimentation Paléo, ainsi que les problèmes qu’elles a rencontré sur le chemin. Mais assez parlé, place à son témoignage.

Je suis issue d’une famille italienne installée dans le bassin minier de Lorraine. Enfant, j’avais peu d’appétit, chétive, je mangeais en revanche beaucoup de viande, des féculents, peu de légumes et aucun fruit ( excepté la banane…verte).

Arrivée à l’université, avec mes 45 kgs pour 1m56, je mangeais toujours autant de viande, autant de féculents… et toujours aussi peu de fruits et légumes … Je faisais aussi peu d’activités physique, à part de la marche, de une à quatre heures par jour.

Je me suis mariée, mon mari n’était pas fan de viande, il pouvait même s’en passer pendant des jours ! Mon alimentation a donc changée progressivement. Puis nous nous sommes installés en Savoie: du coup mon régime alimentaire est devenu plutôt équilibré… je plaisante évidemment : très peu de viande, souvent pas du tout, beaucoup de féculents comme du pain, des pâtes, du riz, des pommes de terre et des légumineuses, beaucoup de légumes et de fruits. Et surtout plus, beaucoup plus de laitages (le fromage de Savoie…tout un poème…).

Très vite, j’ai commencé à grossir… grossir… et en même temps… à me mettre au « régime » ! En gros j’essayais de suivre les préceptes des diététiciens et médecins nutritionnistes en tous genre …j’avais faim… très faim… et je grossissais encore ! J’avais des soucis de type inflammatoires inexpliqués, des problèmes d’acné, une glycémie instable (dans ma famille, ils sont tous diabétiques…) et aussi une tendance à la dépression.

Bref… cela a duré plus de 15 ans, en matière de nutrition « civilisée » j’étais incollable (enfin presque) ! A force de recherches sur Internet pour trouver LE régime idéal, je suis tombée un jour sur le régime paléo: de la viande, des légumes, des fruits, des graines, et des baies… ce qui m’a attiré le plus c’était bien sur la viande ! J’ai commencé à me documenter, trouver des témoignages, des sites… et j’ai commencé à suivre l’alimentation Paléo.

Début du régime Paléo il y a donc deux ans: 600 g de viande par jour, de l’huile d’olive comme corps gras, un peu de fruits, un peu de légumes, un peu d’amandes et de noisettes, un peu de café, et un peu de chocolat noir… Avec un tel régime, et bien on a pas faim ( ouf !), et j’ai fondu en 9 mois: je suis passée de 80 kgs à 53 … Mes marqueurs inflammatoires ont disparu, mon acné s’est beaucoup améliorée, une pêche d’enfer, un moral d’acier, une glycémie en dessous de la normale et une très légère anémie qui ne me gêne pas.
[GARD]
Mais non l’histoire ne s’arrête pas là ! Il y a quelques mois, dans ma famille et certains de mes amis, on s’inquiétait beaucoup de me voir manger autant de viande “C’est pas bon pour les reins !”, “tu vas tomber malade !”. Moi je me sentais très bien… A force, ils ont fini par me persuader de diminuer la viande… et de réintroduire des féculents (parce que tu comprends ton cerveau a besoin de sucre c’est avec ça qu’il fonctionne !) et puis des laitages…

Quelques semaines à peine plus tard, j’avais le moral dans les chaussettes, de l’acné et des irritations sur le visage, j’étais irritable, tout le temps fatiguée, et j’avais tout le temps faim ce que je compensais avec du sucré genre pain complet confiture beurre … et j’ai pris presque 6 kgs de plus !

J’ai repris le Paléo il y a un une dizaine de jours, fini céréales et laitages, et plus de viande. Je suis donc en phase d’ajustement, entre les quantités idéales pour moi, le nombre de repas, le sport (je marche toujours entre une et quatre heures par jour) et quelques séances de HIIT. J’ai perdu plus d’un kilo déjà, mais j’ai faim, il semble que 300g de viande par jour ce ne soit pas suffisant pour moi…

Ce matin je me suis fait un petit déjeuner avec une omelette aux herbes (deux oeufs) et une salade verte (avec un peu d’huile d’oilve) et un café avec un peu de crème de coco et une cuillère de fructose (j’ai beaucoup de mal à m’en passer). J’ai beaucoup de mal à supporter la faim car comme tous les « pré-diabétique » je suis sensible à l’insuline, du coup c’est le manque de sucre qui est le plus pénible pour moi. Je n’ai pas encore réussi à supprimer totalement le fructose dans mon café/tisane ( bien que je sois passer d’une cuillère à soupe à une cuillère à café), ni mes deux ou trois carrés de chocolat quotidien ( 85% de cacao quand même)…

Les premiers jours je pensais beaucoup au pain, il semble que le gluten et le lactose agissent comme des drogues dures ! Quand je mangeais 600g de viande je n’y pensais pas du tout ! Voilà, pour finir : ce matin je pèse 57,3 kgs, et mes objectifs sont:

  • Retrouver la pêche (mais là ça va déjà beaucoup mieux, plus de fatigue ni d’acné notamment)
  • Faire du sport à haute intensité
  • Retrouver mes abdos (on les voit à 50kgs !)