Aujourd’hui j’inaugure une nouvelle série d’articles, qui seront chacun consacrés à un de mes aliments favoris dans l’alimentation Paléo. Et pour le premier article de cette série, j’ai choisi un de mes préférés : la noix de coco.

La noix de coco concentre l’essence de l’alimentation Paléo à elle seule : quelques minutes après en avoir mangé, vous sentez immédiatement un surplus d’énergie. Son lait est riche en protéines et en bonnes graisses. Et en plus, c’est délicieux à manger. Voyons tous les avantages en détail.

Tout d’abord, la noix de coco contient majoritairement des acides gras saturés, et très peu d’acides gras insaturés, dont absolument aucune trace d’oméga-3 qui sont si bons pour notre corps. Néanmoins, la plupart des acides gras saturés présents dans la noix de coco le sont sous forme d’acide laurique, qui est bien accepté par notre corps et qui a des propriétés anti-oxydantes. Manger de la noix de coco est aussi très bon pour notre système digestif : en effet, elle a une action anti-bactérienne et anti-fongale ce qui aide à maintenir une flore intestinale en bon état. Elle a aussi des propriétés antifongique et aide à prévenir le cancer du colon.
[GARD]
Néanmoins, la noix de coco peut poser des problèmes à certaines personnes : allergies, troubles intestinaux … encore une fois, la règle d’or comme dans le reste de l’alimentation Paléo est d’expérimenter et de trouver ce qui vous convient le mieux.

Je l’utilise principalement sous deux formes : l’huile de noix de coco et le lait de noix de coco. J’utilise l’huile de noix de coco pour cuisiner la plupart des mes aliments. Contrairement à d’autres huiles comme l’huile d’olive, elle conserve ses propriétés à haute température. Et en plus elle ajoute un bon goût à tout vos aliments.
[GARD]
J’utilise aussi beaucoup de lait de noix de coco dans mes recettes. J’en ajoute par exemple à toutes mes soupes pour leur donner plus d’onctuosité sans recourir à de la crème ou du lait de vache. Pour les plats, je m’en sert comme base pour les curry. Et j’en utilise aussi en dessert pour créer des smoothies. Par exemple, un smoothie que j’adore est mangue/pomme/noix de coco.

Pour vous en procurer, direction le supermarché. Le lait de noix de coco est assez simple à trouver, mais cela peut être plus difficile pour l’huile de noix de coco. Si comme moi votre supermarché local ne propose que des huiles de noix de coco à l’origine douteuse, je vous conseille d’en commander chez Amazon. Voici mes préférées :

Noix de coco bio pressée à froid Vitalife

Huile de noix de coco organique vierge Nutiva

Huile de noix de coco raffinée bio eNaissance

En conclusion, encore une fois : expérimentez, expérimentez, et expérimentez. Mais si vous n’avez pas de problèmes de digestion, n’hésitez pas à utiliser la noix de coco dans vos recettes !

Si cet article vous a intéressé, prenez aussi le temps d’obtenir votre copie du livre Vivre Paléo dès aujourd’hui !